Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Aimer’ Category

Alors on bulle ?

Mais que se cache donc derrière ce mot si singulier ?

Le verbe peut avoir une connotation péjorative si on le prend au premier degré à savoir ne rien faire (pendant que les autres bossent) mais il peut aussi exprimer un repos bien mérité après une débauche d’efforts dans différents domaines dont je laisse le choix à l’appréciation de chacun.

Etre nébulleuse peut être un sérieux handicap dans la vie alors que le pendant masculin n’existe pas, de plus en plus de femmes le confirment …

Dans le langage usuel, une bulle est :


aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
– une petite sphère de gaz qui remonte à la surface d’un liquide, par exemple, notre ami Bubulle qui fait des bulles ou plus évocateur pour les amateurs, les bulles dans le champagne.

– une sphère enfermant de l’air dans une pellicule comme les bulles de savon

– en matière de bourse (attendez ce n’est pas fini) une bulle est une augmentation excessive et rapide des cours du brut par exemple mais elle peut être associée à tout domaine sensible à la spéculation

– la bulle médicale est une enceinte  stérile (là il faut le faire quand même) destiné à protéger des patients atteints de déficience immunitaire

– en astronomie c’est un gigantesque espace de notre galaxie englobant le système solaire et soumis à des phénomènes d’expansion spécifiques, bulle de Hubble

– une bulle est la plus mauvaise note qu’un élève puisse recevoir, c’est le fameux zéro

– les bulles cachent des infos sur nos PC qu’elles révèlent lorsque la souris vient exciter ces zones textogènes.

– la bulle pontificale est un document juridique portant le sceau du pape (il garde la pelle et le râteau) et d’intérêt général pour l’ensemble de L’Eglise.

– la bulle de bande dessinée parlera à un grand nombre tout du moins les voyants mais des BD en braille existent désormais et même si elles ne rendent pas la vue elles permettent d’y voir plus  Jeanne … non c’est Claire qu’il fallait dire

– la bulle antique est un pendentif contenant une amulette et porté par les enfants romains

– Bulles est le titre d’un magnifique album de Polnareff  sorti en 1981 …. j’adore le monsieur et dommage que ce pays ne l’ait pas compris où alors trop tard

– le  bubble gum appelé chewing gum de ce côté de l’océan permet de faire des bulles mais attention si elles éclatent.

– Bulle, Bulles sont les noms de plusieurs communes dont on trouve trace en France ou en suisse

– et puis il y a les fameuses bulles  comme à Grenoble qui permettent aux gens d’en bas d’aller rejoindre ceux de là-haut, on ne remerciera jamais assez ces bulles là.

Il n’y a pas de belles histoires de bulles sans anniversaire avec bulles, alors un très joyeux anniversaire à Manon et profite de ta journée, rien qu’à toi.
Je ne serai pas présent physiquement mais bien là en pensée et j’espère que tu t’es entraînée à souffler, le nombre importe peu c’est bien toi qui m’ a dit cela, … je n’ai pas oublié…. LOL

Bises

Publicités

Read Full Post »

18 ans déjà ! Pour sûr que je m’en souviens bien de ta naissance, je n’oublierai jamais ce jour là. C’était le 7, non le 8, euh …le 7 je crois, bref ce fut le plus beau jour de janvier 1993. Non pas que les autres jours aient été moches mais ceux-là je m’en souviens beaucoup moins.

Quand je repense à cette petite crevette rose qui semblait si fragile et que je vois la belle langouste qu’elle est devenue aujourd’hui, j’avoue que le miracle de la vie, dans ce genre de situation, est quelque chose que je souhaite à tous de vivre, malgré les stigmates que le temps imprime sur les corps et dans les esprits.

L’océan de l’existence est peuplé de nombreux crustacés  qui ne sont pas tous des homards (Omar) et  tu as bien compris que certains t’aideront alors que d’autres tenteront de te faire chanceler. Quelques tempêtes plus ou moins sérieuses t’ont déjà touchée et j’aimerais bien pouvoir te dire que tu n’en rencontreras pas d’autres mais ce serait te mentir. Toutefois malgré cette apparente fragilité, tu sais faire preuve de force et détermination dans les moments cruciaux, ce qui est de bon augure pour aborder l’avenir, tes prochains challenges et également rassurer ton Papou, qui, au passage, malgré la confiance qu’il a en toi, ne peut s’empêcher, dans l’ombre, d’accumuler quelques soucis supplémentaires.

Aussi si j’avais un message à te faire passer en ce jour magnifique de la célébration de tes 18 ans ce serait celui-ci : reste sérieuse dans tes choix de vie mais par contre profite de tous les bons moments qu’il te sera donné de rencontrer ou que tu provoqueras car plus tard quand tu regarderas ton passé, il serait vraiment dommage que tu te dises comme malheureusement cela arrive trop souvent chez d’autres : si j’avais su. N’aie surtout rien à regretter ou alors le moins possible.

Bon anniversaire ma Puce et que la clé de contact soit toujours en place, le réservoir rempli pour que ta motivation, ton Audi intérieure si tu préfères, soit toujours prête à rouler et à te mener à bon port en toute sécurité. Je t’aime.

PS : Dépêche-toi d’avoir une Audi, j’attends que tu m’emmènes faire un tour. Non je ne m’en achèterai jamais une, tu me la piquerais tout le temps.

Read Full Post »

En ce mardi 5 octobre 2010, Bernard Clavel, 87 ans, nous a quitté et Sarko, Fillon, Mitterrand,….. y sont allés de leur plus beau couplet sur la perte que représente pour la France un tel homme.

Le même jour, André, un inconnu des médias de 84 ans disparaissait à son tour victime d’un arrêt cardiaque. J’ai cherché sur Google mais aucun éloge pour lui pourtant il en a fait des choses pour la France y compris aller risquer sa peau pour elle en Indochine. Ils l’ont oublié depuis longtemps mais moi j’y penserai toujours : au revoir papa, je t’aime.

Je ne t’ai jamais assez remercié pour tout ce que tu as fait pour nous mais je souhaite sincèrement que d’autres enfants aient la chance d’avoir un père comme toi, c’est hautement appréciable de savoir la présence d’une main prête à aider en tout moment, toute occasion.
Néanmoins je suis furieux après toi. A cause de ta phobie de la médecine, des docteurs et de la mort en fin de compte, tu nous a caché depuis des années ton état et les symptômes associés alors qu’avec un simple traitement le roman de ta vie aurait été encore plus riche et tu aurais battu Clavel à plates coutures en terme de longévité. C’est vraiment trop con.

Ce blog est triste car il vient de perdre un lecteur fidèle. Vous comprendrez qu’il va lui aussi faire son deuil pour une durée indéterminée, veuillez m’en excuser et si vous voulez me faire plaisir ayez une pensée pour Dédé, mon père. Il appréciera d’autant plus j’en suis sûr cet hommage de personnes qu’il ne connaissait pas mais dont il lisait commentaires et aussi certains articles mais sans commenter lui-même.

A plus tard

Read Full Post »

Je ne suis plus trop présent sur le blog ces temps-ci car je me ressource dans un espace Qui m’est cher et pourtant gratuit. L’altitude est pour moi la bonne attitude mais l’ivresse des cimes ne me fait pas pour autant oublier les amitiés de plume entretenues sans légèreté aussi je remercie ceux et celles qui m’ont envoyé des messages. Je leur demande de prendre patience le temps de me laisser atterrir et je répondrai sans faute. Promis !

Bises aux filles et amitiés aux mecs.

Read Full Post »

Mon absence sur ce blog a été remarquée par certains, je les remercie du vif intérêt qu’ils me portent et de leur sollicitude. Je tiens à les rassurer, je suis encore vivant mais en phase de méditation alpine avancée.

Les lamas ne cherchent pas à l’éviter et lévitent pour l’obtenir. Chacun de nous à sa façon la recherche et à des degrés moindres. Pour ma part j’opte pour la facilité (relative) en adoptant un principe laophien : grimpe sur une chaise et ton esprit sera plus haut que lorsque tu as les pieds à terre. Sachant que la hauteur moyenne de l’assise d’une chaise est de 45cm j’ai décidé pour améliorer cette performance de buller (se transformer en bulle et pas ne rien faire comme pensent les médisants) et de me laisser porter au gré des vents et des reliefs vers des endroits où je peux enfin assouvir ma soif de domination : direction les sommets.

Petits, grands, plats, peu pentus, aériens, verdoyants, rocailleux ou enneigés, je les aime tous pour tout ce qu’ils m’apportent et tout ce qu’ils me retirent.

La finalité n’est pas le sommet en soi mais également toute l’approche, l’effort physique, le franchissement des difficultés au gré de la progression, des paysages, des conditions, de la faune, de la flore et de la musique de la nature pour autant que les randonneurs dans le coin respectent, tels des pères Chartreux, le silence. Silence enfin cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas parler mais il ne faut pas crier pour autant comme hélas on le voit parfois sur des zones où pendant la saison estivale la chaussure de montagne a muté en tong. La montagne devient populaire, c’est bien par contre il faut l’apprendre, la comprendre et la respecter. Si on l’oublie elle se charge régulièrement de le rappeler.

Plus haut que l’espace des tonguistes on constate que la recrudescence des randonneurs sur des zones faciles d’accès a pu changer le comportement des animaux dits sauvages. Lors de mes premières années de grimpette il fallait silence total et jumelles pour oser espérer voir correctement chamois, marmottes, bouquetins,…. maintenant c’est eux qui viennent nous voir ou presque telle la marmotte ci dessous, photographiée à environ 1,5m.

Il ne lui manque que la parole pour bientôt nous demander une pièce ou un ticket de bus pour aller visiter sa famille sur un autre massif. Je rassure les puristes elles ne sont pas toutes comme cela et sur de nombreux endroits il faut être patient et rusé pour s’approcher à plusieurs dizaine de mètres.

Je profite de l’occasion pour remercier tous les taggeurs des GR (sentier de Grande randonnée) et autres passages. Je dois avouer, vue ma réticence connue vis à vis du tag en général que c’est une des applications où celui-ci est d’une réelle utilité. Grâce à eux il est possible de se déplacer sans risque en suivant le balisage. Cela ne dispense pas pour autant de disposer d’une carte appropriée et d’une boussole mais cela aide sérieusement.

Bon ce n’est pas tout çà mais demain je reprends le boulot, faudrait voir à redescendre pour me déguiser en citadin occasionnel. Bonne nuit à vous.

Read Full Post »

Je suis un bad man

Si certains me connaissent pour avoir cru me croiser dans la « vraie vie », d’autres m’ont effectivement croisé et semblent avoir gardé de moi une bonne impression puisqu’ils continuent à m’écrire, me contacter et à prendre de mes nouvelles sans que je ne les paye pour cela.

C’est très flatteur, j’apprécie mais en même temps c’est très gênant car il ne connaissent que la partie visible de Lao, celle que je veux bien montrer. La face cachée est un grand mystère et je dois reconnaître que je ne suis pas franchement celui que vous croyez. J’ai tenté de dissimuler cette partie de mon existence, j’ai occulté certaines questions, modifié des faits mais le passé me rattrape. Certaines  choses pouvant être révélées à mon sujet mais sans mon contrôle je préfère prendre lait devant et opter pour la transparence. En espérant que vous ne fuirez pas pour autant, je prends ce risque nécessaire et en accepte la gageure car il me parait normal, maintenant, que vous sachiez.

J’ai une grande addiction, pour laquelle je consacre, sans trop me ménager, beaucoup de temps, plus que de raison vraisemblablement mais c’est plus fort que moi, je ne peux m’en passer.

Il m’arrive donc certains soirs d’aller dans un lieu perdu et discret où formes et muscles sont vus à travers des mailles tentatrices, de plusieurs formes et couleurs différentes, Nul besoin de vous dire que la chaleur monte très vite et que d’agréables sensations parcourent mon corps, meurtri par les supplices que lui imposent les journées de travail. Comme par magie les douleurs disparaissent progressivement pour ne laisser place qu’au plaisir dans toute sa simplicité et sa spontanéité..

J’aime, que dis je? J’adore ces parties de jambes à l’air avec des partenaires qui proposent si naturellement et si généreusement leurs services. Et lorsque plusieurs couples se trouvent en présence, le jeu en double mixte atteint alors son paroxysme. Les corps ruisselant bougent, se croisent, se déplacent dans des mouvements emprunts de grâce et de puissance, tel un ballet majestueux où le désir de satisfaire le partenaire en devient obsession et quête inconditionnelle.

Je ne fais rien sans passion, j’en ai besoin pour me dépasser et franchir des limites que je ne m’impose pas mais qui se révèlent à travers l’échange, le jeu et la complicité.

Oui je suis un bad man mais j’assume complètement ce choix quitte à y laisser des plumes.

Pour ceux qui sont intéressés ou qui veulent découvrir, je rappelle que les championnats du monde de badminton on lieu cette année à Paris, du 23 au 29 aout au stade Pierre de Coubertin et toutes les pointures de la bad planet seront présentes…. Qu’on se le dise.

Réservations sur : http://www.badminton2010.com

Read Full Post »

Je t’aime

En ce jour si prisé des commerçants amoureux du monde entier, combien de fois le verbe aimer va-t-il être conjugué dans toutes les langues sur terre. J’ai commencé à compter mais je me suis vite arrêté, conscient de la tâche de fou que je venais de m’assigner et surtout à la lueur d’un horrible doute. Et si tous le monde ne conjuguait pas avec le même temps et avec des récepteurs différents.

A travers quelques exemples mettons en lumière la richesse des possibilités mais surtout voyons si elles sont adaptées à la signification première de ce jour.

Je t’aime : Bon là on est dans le classique de chez classique et cela devrait être la majorité des cas du jour.

Par contre on sort de la majorité si une même personne le dit à plusieurs autres et différentes. Là, à mon avis il y a anguille sous roche.

Je vous aime : Ne dramatisons pas, il ne s’agit pas toujours d’une forme plus ostentatoire de la seconde variante vue précédemment mais que les distraits coupables s’il en existe fassent attention. Dire à son conjoint « je vous aime » en ne l’ayant jamais vouvoyé auparavant et tout en pensant à l’amant ou la maîtresse, cela ressemble fort à la roulette russe.

S’il est vrai que pour certaines cultures la polygamie existe toujours, cette forme verbale est bien adaptée et elle l’est aussi lorsque d’un autre côté des modèles d’éducation confèrent au vouvoiement une très grande forme de respect non atteignable parait il avec le tutoiement. Nous sommes en présence de martiens de la race supérieure, je ne partage ni leurs idées ni leur mode de vie mais bon à chaque son trip. Notez au passage mon extrême tolérance ….

Je t’aimais : Alors là dès qu’on aborde le passé ça craint en général. Bon il y a quand même parfois des lueurs d’espoir mais attention aux écarts ou erreurs. Dire «  je t’aimais comme un fou, maintenant je le suis moins » ne rassure pas du tout je vous assure et c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres souvent avec valises qui suivent. Il est préférable de dire en ce cas «  je t’aimais comme un fou, maintenant je suis encore plus fou (amoureux) de toi ». Là c’est la grande classe du chaud / froid ou sucré / salé selon les goûts.

Je t’ai aimé : Là aussi attention c’est la chute qui conditionne le baiser ou la baffe. Des formes du passé le passé composé est la plus radicale et indique une action terminée donc c’est au choix, ou c’est mieux ou c’est pire mais vous connaissez la sentence. En général le pire ne s’annonce pas ou si, mais pas le jour de la St Valentin , ce serait une forme de masochisme déplacé et les couples vivant cette situation sentimentale ne sont plus ensemble ou cela fait longtemps qu’ils ont oublié l’existence de ce jour. Ils célèbrent sans délice ni enchantement tous les jours de l’année Ste Routine qui bizarrement elle ne fait pas recette commercialement parlant.

Je t’aimerai : Le futur à mon avis il ne faut pas le souhaiter, attendez qu’il se transforme en présent, non pas en cadeau faut suivre mais en événement vécu en temps réel. Et rien ne sert de courir, il faut partir……. Attends ! nom d’un chien.

Je t’aimerais. Il suffit juste d’un « s » pour changer beaucoup de choses. Le conditionnel est soumis à condition, là je n’invente rien. Alors négociez bien si cette voie vous séduit car quand c’est fait, c’est trop tard. On est souvent là dans le monde des beaux discours orientés vers une seule chose. Paniquer est une erreur ou une solution selon ce que l’on comprend phonétiquement. Un bon conseil, nettoyez vous bien les oreilles.

Bien sûr il existe des tas d’autres variantes mais avec ce kit de première urgence il y a déjà de quoi bien se comporter et ne laisser suggérer aucun mauvais soupçon ou inquiétude. Il faut être vigilant et attentif pendant 24H et ensuite c’est un autre sein saint qui nous tend les bras.

Oups j’allais oublier. Et le cadeau ?

C’est peut être là la grosse difficulté de la St Valentin. Tous les annonceurs se ruent sur vous pour vous faire acheter le plus merveilleux cadeau du monde et vous font culpabiliser si le cadeau est trop cheap (pas cher). Comme si votre amour se mesurait en € !

Tout çà c’est des conneries sauf si la relation est plus matérielle et intéressée qu’amoureuse. On dirait de l’amour, çà sent l’amour mais ce n’est pas de l’amour, ce n’est que du profit opportuniste. Alors là sans scrupule allez y jetez mais soyez en sûr quand même pour ne pas faire de boulette.

Le cadeau a juste pour but d’officialiser le sentiment, comme un cachet au bas d’un parchemin. Sa valeur n’a que peu d’importance, même un sourire, un regard, une attention peuvent être le plus beau cadeau du monde et n’oubliez pas que l’amour rend aveugle alors à quoi sert d’en faire trop et dépenser inutilement , il est préférable de rassurer, de donner ou de faire confiance ….. pour que tous les autres  jours ne soient pas fêtée Ste Routine mais St Bonheur.

Ce qui n’interdit pas de casser de la vaisselle ou du mobilier de temps à autre (conseil  d’un psy spécialisé en assistance du couple et patron de Ikea) .

Et toi, et toi …. Entends-je au du fond de mon ordi

En ce qui me concerne, il eut été de bon ton de déclarer ma flamme et d’officialiser ainsi aux yeux du net une sacrée rencontre à défaut d’une rencontre sacrée. Enfin soyons modeste, par net, il faut comprendre plutôt les fidèles lecteurs qui visitent  et parfois commentent mon blog de manière volontaire et non sous contrainte ou par intérêt. Cela me fait penser que je n’ai toujours pas posté les dessous de table enveloppes contenant des euros remerciements sincères et emprunts de fidélité pouvant me permettre d’envisager de maintenir voire d’augmenter mon lectorat.

Donc comme j’allais le dire, je m’étais préparé à révéler ce grand secret que tout le monde connait mais une fâcheuse expérience, malheureusement trop souvent réitérée me contraint à repousser cet engagement public et son échéance médiato-cyberno-virtuelle pour le maintenir dans la sphère privée. En effet (oui il vaut mieux être vêtu) à chaque fois que j’ai eu à « déclarer » quelque chose dans mon existence cela s’est soldé par des prélèvements sauvages et agressifs sur mon compte bancaire ou mon porte monnaie. Revenus, primes, plus values, maison, voiture, TV, voiture, maladie, accident, passage en douane,….. Tout est prétexte à mon appauvrissement financier à tel point que je suis ruiné et ai dû remplacer mon caviar Beluga (hummmmm !)par les œufs de lumps (beurrrrk !).

Ne voulant pas que le même sort soit réservé à mes sentiments ( je déteste le beurrrrk) , je tairai donc ma passion en cet endroit et vous serai gré d’en comprendre et accepter la raison.

J’ai quand même une pensée émue pour tous ceux et celles qui n’ont ni Valentin, ni Valentine. Ne vous faites pas de souci vous avez encore toute la journée du 14 février pour trouver mais effectivement après c’est trop tard ou plutôt un peu en avance pour l’année prochaine.

Pour les pressé(e)s qui recherchent du calibre de haut vol si votre physique ou votre compte en banque n’est pas à la hauteur tentez donc les phéromones en désespoir de cause.

Alors je t’aime ou je ne t’aime pas ? Plus que quelques heures pour réfléchir à cette question. Promis, demain vous me dites ce que vous avez dit  ?

Read Full Post »

Older Posts »