Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2010

Message à la mère

Je profite de ce jour si particulier pour adresser un message anti exclusion.

Je souhaite donc une très bonne fête à toutes les mers du monde :

d’Azov, Baltique, des Caraïbes, d’Écosse, Irlande, Manche, de Marmara, Méditerranée, Adriatique,
d’Alboran, des Baléares, Égée, Ionienne, Ligurienne, Tyrrhénienne, Noire, du Nord, de Norvège, Baffin, de Barents, de Beaufort, Blanche, du Groenland, de Kara, du Labrador,  de Laptev, de Lincoln, de Sibérie orientale,  des Tchouktches, d’Amundsen, de Bellingshausen, de Charcot, de la Coopération, de Cosmonaut, de Davis, de Lazarev, de Mawson, de Riiser Larsen, du Roi Haakon VII, de Ross, de Scotia, de Somov, d’Urville, de Weddell, des Adaman, des Laquedives, d’Oman, Rouge, de Béring, de Bismarck, de Chine méridionale, de Chine orientale, de Corail, d’Arafura, de Banda, de Bali, de Célèbes, d’Halmahera, de Flores, de Java, des Moluques, de Savu, de Seram, de Sulu, de Timor, du Japon, Jaune, d’Okhotsk, des Philippines, des Salomon, intérieure de Seto, de Tasman, Caspienne, d’Aral, Morte.

Hélas cruelle désillusion du temps qui passe et de la mémoire qui fout le camp, certaines d’entre elles ont disparu de nos esprits , n’y sont jamais entrées ou alors on en a un vague souvenir (impossible de rater cela). Je sais , je suis déchaîné…

On ne saurait oublier également les maires du monde, bonne fête aussi :

Hé puis quoi encore, si vous voulez la liste bossez un peu, je ne vais pas tout faire quand même……..

Bises aux femmes qu’elles soient maman ou pas et pour les hommes vous attendrez bien quelques jours, non ?

Publicités

Read Full Post »

Râ sur moi

Coucou soleil on t’a vu derrière le nuage
Par contre toi aussi tu nous vois si j’en juge d’après cette seconde photo photo.

Notre relation d’amour avec l’astre lumineux est toujours très chaude voire insensément chaude et nombre d’entre nous en ont souffert un jour ou l’autre.
Mais alors pourquoi ces alertes cuisantes ne nous mettent pas plus en garde envers un ami qui en connait un rayon pour nous frapper ainsi sauvagement de face comme dans le dos?

A l’aube d’un nouvel été, commencent à œuvrer les revues et instituts dits de beauté qui magnifient le bronzage à tel point qu’ils en font pâlir ou rougir les dermatologues et cancérologues qui ne cessent d’envoyer des messages d’alerte contre les dangers du soleil.
Les cancers de la peau d’origine solaire ou UV en cabine sont en augmentation dont le fameux mélanome qui a la propriété et la très mauvaise idée de se déployer y compris à des organes internes donnant peu d’espoir au pronostic vital. Je me demande si les coups de lune sont aussi dangereux en comparaison.

Aussi méfiez vous quand même, c’est votre vie qui en dépend mais comme en tout domaine il y a les prudents, les distraits et les inconscients.

Et vous à quelle classe appartenez vous ?

En fait je crois que maintenant je devrais changer de titre de l’article. Rassure moi serait plus convenable.

Allez un clin de soleil pour finir

Read Full Post »

Mince, il est déjà 20h et je suis encore à Annecy. Mais à quelle heure vais-je rentrer chez moi ce soir ? Heureusement que personne m’attend.

Environ une demi-heure plus tard, je traverse Chambéry après avoir vu la dent du chat se profiler sur un ciel se mettant en pyjama à l’arrivée de la nuit.

Je ne l’attendais pas, elle ne m’attendait pas mais allez donc savoir pourquoi c’est elle que j’ai choisie, complètement par hasard. Je  m’arrête et la découvre sans la déshabiller (non, même pas du regard !). Elle est mignonne, rouquine, plutôt gironde et un charmant sourire illumine son visage. Elle doit avoir une bonne quarantaine d’années, un maquillage seyant et discret masque les légères marques du temps qui passe.

– J’espère que vous allez me porter bonheur me dit elle
– Et comment cela ?
– Eh bien, vous êtes mon dernier client de la journée.
– Je suis ravi de pouvoir vous satisfaire mais vous savez vous devriez plus remercier le hasard que moi.
Et elle part alors dans un éclat de rire tonitruant. Pourtant je n’ai pas eu l’impression de sortir une bêtise ni encore moins quelque chose de particulièrement drôle.
– Excusez moi de rire ainsi mais je mais je suis contente
– Et pourquoi donc ?
– Vous savez, on rencontre tellement de tarés que çà fait plaisir de finir avec quelqu’un de sympa.
(Note de l’auteur : étant seul face à elle à ce moment précis , j’en conclus que le sympa c’est moi)
– Merci mais que voulez vous dire par taré ?
– Ben des tarés, des pervers vous voyez bien ce que je veux dire. Il y en a même qui paient avec de la fausse monnaie
– Oh la vache, de la monnaie de singe ? Les porcs
– Je ne vous le fais pas dire et après qui a des problèmes quand il n’y a pas le compte ? Mon mac m’attend à la maison, il a tout en mémoire c’est impressionnant ce que j’ai pu me faire escroquer. .
– Oui mais maintenant avec la CB (aussi appelée carte magique par les femmes ou bien carte panique par les hommes), cela doit aller mieux.
– Oui vous avez raison, on introduit la carte dans la fente et hop c’est fini, on sait tout de suite si il y a problème.
– Pourquoi arrêtez-vous à cette heure ci ? Vous avez l’air très demandée d’après ce que j’ai pu voir.
– La nuit tombe, c’est plus stressant et comme il y a moins de monde je ne suis pas rassurée.
– Alors jamais la nuit ?
– Non jamais sauf cas particulier mais j’ai assez de clients en journée, pas besoin de me compliquer la vie.
– Si je ne suis pas indiscret combien de clients par jour ?
– Bien, çà dépend mais pour vous donner un exemple, vous êtes exactement mon millième client.
– Mille? Vous êtes sûre que vous ne vous êtes ne vous êtes pas trompée ?
– Non je confirme,
– Çà mérite un petit cadeau dans ce cas, une petite remise serait la bienvenue par ces temps de crise
– Vous m’êtes très sympathique et j’aimerais pouvoir vous faire ce plaisir mais j’ai des comptes à rendre à qui vous savez. Je ne peux donc pas, ce n’est pas moi qui décide. J’espère que vous ne m’en voulez pas
– Non soyez tranquille je plaisantais
– Ah, si tous les clients étaient comme vous, ce serait presque un plaisir de faire ce boulot.

Un bref regard dans le rétro et je vois un véhicule qui se rapproche et s’arrête derrière moi.
Pas démontée pour un sou, elle annonce au chauffeur :
– C’est fermé, vous n’avez pas vu le panneau. Allez donc vers une autre cabine.
Et se tournant vers moi :
– Vous voyez, ils ne font pas attention et après ils vont râler après nous. Ce n’est vraiment pas facile d’être caissière dans une gare de péage d’autoroute. On en voit défiler des voitures dans une journée et il n’y a pas que du joli monde. C’est moi qui vous le dit.
– Alors je vous dis bonsoir et peut être à bientôt.
– Je l’espère, au revoir et faites bien attention à vous.

Un peu plus tard, arrivant au péage pour accéder à Grenoble, j’eus droit à une espèce d’ours mal léché, ventripotent et sale à souhait, éructant des onomatopées devant probablement avoir un sens pour lui, mais alors rien que pour lui et encore pas tout le personnage. C’était comment dire ? Le résultat du croisement que je croyais improbable entre Berrurier (commissaire et collègue de San Antonio) et une truie. Berrurier étant déjà un porc, en fait, ce n’est pas choquant.

Et comme je dis souvent : on a beau savoir, c’est quand on voit que l’on comprend.

Read Full Post »

La voiture est aujourd’hui un symbole fort de notre mode de vie et si on ne peut nier les bienfaits qu’elle apporte, on ne peut non plus passer sous silence toutes les nuisances directes ou indirectes qui lui sont également associées.

Cette concentration d’Uriage, n’a surtout pas pour but d’entretenir la polémique entre les pour et les contre la voiture, elle souhaite seulement à travers différents parcs et animations proposer un espace intemporel ou les belles d’hier et d’aujourd’hui se présenteront en tenue apparat pour le plaisir de tous les visiteurs passionnés, curieux ou simples badauds.

Prêt à déjanter pour de beaux châssis aux courbes élancées ?

Pas d’hésitation c’est à Uriage
Cette année comme vedettes
Sont invitées les magnifiques Corvette
Cabriolets racés qui savent aussi être sages

Pour permettre de se rendre compte de l’événement voici une vidéo sur la version 2007 suivi d’un clin d’œil signé Tex Avery.

Cabriolets et voitures anciennes - Ma-Tvideo France2

Bon les voitures c’est bien mais Uriage c’est surtout une station thermale située à 400m d’altitude et à une quinzaine de kms de Grenoble.
Très connue du temps des romains et accueillant le ghotta dans les années 20, Uriage a été redécouverte, repensée, réhabilitée à partir de 1980 après 30 ans d’abandon faisant suite à la crise économique de 1930 et à la guerre qui suivit.

L’eau thermale provient d’une source débouchant à l’abri de l’air, 80m sous le sol. Elle est sulfurée (pas de doute à ce sujet quand on rentre dans l’établissement), chlorurée et a une concentration moléculaire semblable à celle du sérum sanguin humain, ce qui est exceptionnel et sa constitution la rend particulièrement efficace dans le traitement des problèmes dermatologiques pour lesquels Uriage est classée la 3ème station thermale de France.

La marque Uriage est officiellement déposée et des laboratoires ultra modernes produisent toutes sortes de produits dermatologiques utilisant l’eau de source, allant du simple spray jusqu’aux produits de soins du corps et du visage, anti-rides, pour protection solaire, ….. et autres.

Vous avez déjà probablement rencontré ce logo ou utilisé des produits qui le portaient.

Alors autant joindre l’utile à l’agréable ? Application de crème hydratante pour éviter le dessèchement de la peau,  petit tour en décapotable  et remise en forme tonique du dos par un bon hydromassage.

Si vous êtes de passage sur la région grenobloise à ce moment là et que vous ne savez pas quoi faire (peu probable avec tout ce qui est possible ici mais bon, supposons), pourquoi ne pas profiter de cette opportunité de sortie ?

Et qui sait, peut être qu’on se croiserait s’il me prenait l’idée d’aller traîner dans le coin.

Read Full Post »

Avant tout plantons le décor. Un marteau, quelques clous et je suis à vous.

Bon, la boite à outils ayant disparu on fera sans décor et puis par ces temps de crise il est sage de faire des coupes (atout et dix de der comme disent les beloteux chez Mimile à la Garenne Bezons)

2 hommes peu importe la raison, le moment, le lieu, et l’absence de décor aussi

– Elle mesure combien la tienne ?
– Bien droite environ 15 cm
– Waou ! Et ce n’est pas gênant ?
– Si bien sûr j’ai honte  et je me console en sachant qu’il y a pire que moi. Et toi elle fait combien ?
– 20cm mais je vais la couper
– La couper ? Mais tu es fou
– Non c’est mûrement réfléchi, je fais ça ce weekend et ma femme est d’accord.
– Ah les femmes elles ne savent pas ce qu’elles veulent. C’est trop court pour une mais trop long pour une autre.
– Je sais, je sais mais elles ont tant d’autres qualités qu’on peut céder à un de leurs caprices de temps en temps.
– Tu as peut être raison, en fin de compte je devrais peut être en faire autant.
– C’est le bon moment pour couper l’herbe avant qu’il ne soit trop tard. Après toute cette flotte que nous avons eu, la météo est favorable et on ne sait pas si çà va durer.

Je ne suis en aucun cas responsable des pensées impures que la lecture de cet article aurait pu susciter. Ne vous en prenez qu’à vous même.

Ah nature pourquoi rendre la vie du jardinier du dimanche si compliquée ?

Read Full Post »

C’est la grande mode sur Facebook où plusieurs groupes s’unissent pour organiser ces apéros dits festifs mais qui ne sont qu’une occasion bénie pour se mettre la tête à l’envers et le cul par terre. En effet le »binge drinking » consiste à se retrouver (ou plutôt se perdre) ivre le plus rapidement possible et ces apéros n’ont pas pour vocation la sobriété pour nombre de participants.

Qu’on ne me parle pas de convivialité quand il y a plusieurs milliers de personnes, un brouhaha d’enfer et forcément des débordements en tous genres (bagarres, agressions, vols,….) liés directement ou indirectement à l’alcool. C’est du pousse au crime manifeste.

Étrange les alcooliers ne disent rien sur ce coup là, sûr ça remplit leurs caisses. Mais certains d’entre eux ne seraient ils pas instigateurs sous l’anonymat d’un pseudo dans un groupe Facebook ? On va dire que je vois le mal partout mais moins cher et plus efficace que la publicité traditionnelle, c’est quand même tentant non ?

Et qui paie pour les équipes de secours, de pompiers, de policiers obligés de se rendre sur place pour limiter les dégâts ? C’est la collectivité bien sûr, avec nos impôts comme toujours.
Si on adressait la facture aux organisateurs comme cela a été fait en de rares fois (conséquence apéro annulé car montant trop important), il est certain que cela calmerait les envies de certains de titiller le clavier en dépit du bon sens et de s’amuser avec la santé des autres et çà limiterait fortement le déploiement et la prolifération de ces beuveries sauvages sans réel autre motif que s’alcooliser fortement en groupe.

Rennes :4000 personnes
Brest : 5000 personnes
Clermont-Ferrand : 6000 personnes
Nantes : 9000 personnes

Bilan : 1 mort hier à Nantes, des centaines de comas éthyliques souvent suivi d’hospitalisations en urgence sur l’ensemble des ces manifestations. Mais qui a dit que les français ne savaient plus s’amuser ?

Il est fort probable que ce regrettable décès va accélérer la réglementation et amplifier les interdictions mais encore une fois pourquoi attendre le drame avant de prendre les bonnes décisions ? Le décor était planté depuis longtemps et les pouvoirs publics savaient qu’on jouait une tragédie et non une comédie.
Qu’on ne se méprenne pas, je ne suis pas un adversaire de l’alcool et j’en apprécie les vertus et le plaisir qu’il procure mais en consommation contrôlée et non abusive au contraire de ce dont il est question dans ces apéros.

Montpellier : 12000 personnes présentes malgré l’interdiction. Tout le monde est reparti ….. dans les bars et sur des réunions « buvatives « improvisées.
Fatima ( Portugal) : 500 000 personnes et grand bonheur, seul le pape a bu le vin de messe mais raisonnablement. C’est comme à Cuba, on supprime l’alcool car les fidèles cassent trop.

Record largement battu, qui dit mieux ?

Ce soir, j’ai organisé un apéro microscopique à la maison avec un seul invité : moi. Mais tout était réglementaire : j’ai demandé l’autorisation à la préfecture via la mairie de mon village, j’ai alerté la croix rouge pour qu’une antenne médicale d’urgence soit prête si besoin est. Je n’ai bu qu’une bière (25cl) pour ne pas tomber dans une profonde addiction pouvant me faire accomplir sur moi-même des actes que j’aurais pu regretter plus tard : auto agression, auto viol, auto en emporte le vent (déjà avec 25cl on voit ce que cela donne mais bon j’ai des prédispositions pour les délires très gros plutôt que trémens).

J’ai bu à la santé de vous tous mes lecteurs et commentateurs connus et inconnus. C’est y pas mignon tout çà ? Non, non ne me remerciez pas je suis naturellement généreux.

Bon on se le fait où et quand notre apéro blogguien ?

Read Full Post »

La sedia gestatoria

En lisant récemment un article sur le Vatican il m’est revenu en tête une anecdote qui s’est produite un jour où je passais sur la place St Pierre à Rome.

Je demande à tous ceux qui savent que je n’ai jamais mis les pieds ni la soutane à Rome de se taire afin de laisser l’illusion aux autres. Merci d’avance.
Oui je ne l’ai pas encore dit mais nous sommes en 1978 et pas de changement pour les dates importantes de mon existence.

Je disais donc que je me promenais nonchalamment en train de déguster une de ces délicieuses « gelati » italiennes quand j’entendis un murmure dans la foule qui me bourdonnait autour du pistil….. non pardon à Rome c’est calice pas pistil. Il parait qu’un homme habillé avec des vêtements d’un autre temps traversait la place sur un chaise à porteurs.
Curieux comme une chouette, je m’approche et je reconnais là Jean Paul Ier, 263ème pape nommé.
Quelle allure, quelle prestance … que cette beauté italienne qui vient de me passer sous le nez! c’était une Maserati au moins. La chaleur aidant, ma glace en tomba sur les pieds d’une nonne qui fit un pet pour l’occasion. Même pas le temps de m’excuser, qu’elle était déjà partie, les bras levés vers le ciel en criant je ne sais quoi, ne sachant plus à quel saint se vouer. La foule se densifiait terriblement et on ce serait presque cru à un concert de Bon Jovi sauf qu’ ici les jupes ne sont pas mini et sont portées en permanence.
J’allais commencer à m’écarter, n’aimant pas trop les contacts non désirés sur un lieu public (je suis sardinophobe) quand soudain le Saint Père regarde dans ma direction et fait un signe du haut de sa grandeur.  Je me retourne pour voir qui l’intéresse dans le secteur mais il semble insister en me désignant.

C’est tout moi çà, partout ou je veux passer discret il se produit toujours un événement qui s’oppose à ma volonté. Par exemple je me suis retrouvé sur la piste d’un cirque lors d’une représentation pour participer à un numéro avec des clowns. Et c’est vrai, au moins 500 personnes peuvent en témoigner. Dire que je n’étais pas à l’aise est un euphémisme.

Pour en revenir à Rome, je m’avance vers Jean Paul qui m’encourage à continuer en faisant une sorte de moulinet de la main. Arrivé près de lui il me demande :
– Cela vous dirait de faire un tour de sedia gestatoria avec moi ?
Aie quelle tuile va encore me tomber dessus ?
– Oui je veux bien ne sachant toutefois pas quelle proposition m’était faite.

La sedia gestatoria est tout simplement la chaise à porteurs permettant au pape de mieux se faire voir par ses fidèles et les badauds. C’est un pur outil d’exhibitionnisme promotionnel et surtout pas un moyen de transport quoi qu’on en dise.

Il demanda donc aux sediari pontifici, les porteurs en fait, de descendre la chaise pour que je puisse grimper.
– Allez venez , ne soyez pas timide , me dit il. Je vais me pousser un peu et vous serez mieux installé.
J’étais gêné par cette situation anachronique mais pas lui en l’occurrence. La chaise remonta et le périple reprit sur la place avec un étonnement à peine dissimulé de la part des nombreux spectateurs présents.
– Alors et vous faites quoi Monsieur Lao ? me demanda un gamin
– Tu connais mon nom ?
– Ben non, je veux juste savoir si tu es un perroquet là-haut sur ton perchoir.
– Là, je ne peux te répondre. Seule ma fille pourrait dire si je suis un père OK ou pas mais je ne suis pas inquiet à ce sujet.
Le Saint père ne parlait guère et semblait heureux d’avoir une présence à ses côtés. De temps à autre il remettait sa tiare en place mais c’était plus pour se donner une contenance que par besoin.

Cet étrange convoi progressait lentement au milieu de personnes de tous âges, de toutes nationalités qui manifestaient plus manifestement leur incompréhension de la situation et la surprise qui en découlait. Les chuchotements du début firent place progressivement à une rumeur confuse mais qui finit par se clarifier après quelques temps. Les bouches s’ouvraient, parlaient, attisaient les oreilles les poussant à lever le pavillon pour comprendre le moindre mot, la moindre intonation.
– Vous avez vu ?
– C’est incroyable
– Inimaginable
– Mais qui est il ?
– D’où vient il ?
– Je n’en sais rien je ne l’avais jamais vu avant
Enfin la question vitale fut posée par les pèlerins: mais qui est donc ce personnage à côté de Lao ?

Driiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiig ! j’appuie fébrilement sur le bouton de mon réveil, la tête dans le seau comme d’habitude.
Ah! saleté de rêves qu’on ne contrôle pas, ils nous mettent parfois dans de beaux draps (euh moi je préfère satin).

Un peu d’histoire ou de rafraichissement des boyaux de la tête :
Jean Paul 1er est décédé le 29/09/1978 à l’âge de 66 ans. Certes c’est jeune mais le plus spectaculaire pour le monde entier fut qu’il mourut seulement 33 jours après son élection, ce qui explique pourquoi il n’était pas connu à défaut d’être reconnu. On a parlé d’assassinat et cette hypothèse suscite encore maintenant de vives réactions mais ce n’est pas le sujet du jour.
Quant à la sedia gestatoria, elle fut abandonnée par Jean Paul II, qui lui préféra de loin la « papamobile ».

Read Full Post »

Older Posts »